"Gaixample"

Barcelone est une ville tolérante et ouverte. Tout au long de son histoire, ses habitants se sont montrés sensibles aux avancées et aux conquêtes sociales et déjà dans les années 1970, elle fut une des villes pionnières dans la lutte pour les droits du collectif LGTBI. Depuis les débuts du mouvement jusqu'aux Eurogames actuels ou au Pride, en passant par les mariages de gays et lesbiennes depuis 2005, Barcelone a su recueillir l'esprit d'une capitale européenne moderne et avancée.

Cela fait longtemps que le tourisme LGTBI est sorti de l'armoire à Barcelone et qu'il profite d'une offre de loisir et de culture dans une ambiance de tolérance et liberté. Au cœur de l'Eixample, ce qu'on appelle le "Gaixample" —un rectangle délimité par les rues Balmes, Gran Via, Urgell et Aragó—, n'est pas un quartier exclusivement à l'usage du collectif LGTBI mais, dans la plus absolue normalité et dans un esprit inclusif (l'hôtel Axel a été le premier au monde à se déclare heterofriendly), on y trouve des établissements, des commerces, des bars et restaurants décidément orientés vers ce public. De nombreux membres du collectif LGTBI ont même décidé de déménager dans ce quartier, et présentent dans les établissements et les balcons les drapeaux multicolores qui les représentent. Bienvenus à la diversité, bienvenus à Barcelone!

Vous prouvez aussi être intéressé