Que visiter / Sites d'intérêt / Eixample

Eixample

La Barcelone moderne est née avec l'Eixample, un district qui s'étend de la Plaça d'Espanya jusqu'au fleuve Besós pratiquement, et qui a servi pour connecter, à travers une trame urbaine continue, la vieille ville (le district actuel de Ciutat Vella) avec le reste de localités de la plaine (Gràcia, Sants, Sant Martí de Provençals, Sant Andreu, Sarrià, etc.), qui allaient devenir des quartiers de Barcelone.

L'Eixample est le résultat d'un des moments les plus brillants de l'histoire de la ville, alors qu'elle se consolide comme le moteur économique de la Catalogne et l'Espagne au milieu du XIXe siècle. Cette croissance économique se voit reflétée dans une croissance urbaine une fois que le gouvernement de Madrid eut levé l'interdiction qui pesait sur la ville depuis 1714 de ne pas construire au-delà des murailles médiévales, après la victoire des Bourbons dans la Guerre de Succession (Barcelone ayant soutenu la maison de Habsbourg).

Le projet de l'Eixample fut conçu par l'ingénieur et urbaniste Ildefons Cerdà, qui pensa une ville égalitaire, où les quartiers ne se différentiaient pas les uns des autres et où les services publics étaient uniformément répartis. Son réticule orthogonal aux coins chanfreinés est aujourd'hui une image de l'identité de la ville et objet d'étude dans le monde entier comme exemple de la naissance de l'urbanisme rationnel moderne. Le plan fut approuvé en 1860, mais son implantation sur le terrain n'eut lieu que quelques décennies plus tard, en même temps que la meilleure expression créatrice du style architectural moderniste, qui imprègne tout le district et en fait un ensemble sans comparaison dans toute l'Europe.

À cette époque, sous le règne du Temple de la Sagrada Família, la puissante bourgeoisie barcelonaise était en compétition en raffinement esthétique et faisait appel aux services des meilleurs architectes, Gaudí, Domènech i Montaner ou Puig i Cadafalch, entre autres, pour la construction de ses logements dans des édifices modernistes —La Pedrera, Casa Batlló, Casa Lleó Morera, Casa Amatller...—, d'intérieurs et de façades abondamment décorées grâce aux matériaux les plus divers : bois, pierre, céramique, verre plombé ou fer forgé.

Une promenade attentive à travers le district est une invitation à contempler le legs de la meilleure architecture catalane de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Tout cela à travers des rues emblématiques comme le Passeig de Gràcia ou la Rambla de Catalunya, qui abritent certains des meilleurs magasins de mode locale et internationale, de nombreux établissements de restauration de haute gastronomie catalane et une infinité de cafétérias et de bars, qui ont fait de ce district la zone de shopping préférée de nombreux Barcelonais et de la plupart des visiteurs de la ville.

Vous prouvez aussi être intéressé