Basílica de la Mercè

Nous devons l'édifice de l'actuelle basilique de la Mercè, de style baroque, à l'architecte Joan Mas Dordal, qui s'inspira des modèles de la Contre-Réforme de l'époque. Il comprend une seule nef qui se divise sur les côtés, avec une série de chapelles entre les contreforts. Cette nef est couronnée par quatre pans de voûtes et un grand dôme. Le dôme a été construit en 1888 par Joan Martorelles après le couronnement canonique de Notre-Dame de la Mercè, co-patronne de Barcelone.

Nous devons le maître-autel à l'architecte valencien Vicente Marro. La façade présente des ornements du sculpteur Carles Grau, avec d'énormes piliers de style corinthien surmontés d'un tympan.

Les travaux commencèrent en 1765 et ils durèrent 10 ans. Mais l'histoire de cette basilique remonte bien avant. En 1218, l'apparition supposée de la Vierge fut à l'origine de la fondation de l'Ordre de la Miséricorde, qui possédait au début une église de style gothique à l'emplacement actuel de la basilique. Cette église médiévale fut démolie et la première pierre de l'actuelle basilique fut posée le 25 avril 1765. En 1775, la statue de Notre-Dame de la Mercè fut amenée depuis la cathédrale pour y présider. La basilique a été consacrée le 9 septembre de la même année.

En 1870, des travaux d'agrandissement effectués par la ville obligèrent à démolir l'ancienne église Saint Michel. La façade de style gothique flamboyant du XVe siècle de cette église a été conservée et déplacée pierre par pierre sur le côté de la basilique de La Mercè donnant sur la rue Ample. Dès lors, l'église a été dénommée paroisse de Saint Michel et de Notre-Dame de la Mercè.

En 1936, à cause de la Guerre Civile, la basilique a été gravement endommagée, et les éléments décoratifs ont dû être restitués à partir de 1939, dont une nouvelle statue de la Vierge. L'intérieur conserve cependant toujours une statue de la Vierge du milieu du XIVe siècle attribuée à Pere Moragues.

Vous prouvez aussi être intéressé