Que visiter / Sites d'intérêt / Ciutat Vella / Barri Gòtic / Église de Sant Felip Neri

Église de Sant Felip Neri

Discrète, l'église de Sant Felip Neri s'élève dans un coin caché du quartier gothique, une petite place à l'air romantique qui porte le même nom. Dans la façade, de style baroque mais austère, on peut encore voir des impacts de balles de mitraillette : les travaux de ravalement et de restauration ont voulu conserver ce témoignage douloureux de la guerre civile.

L'église de Sant Felip Neri est née comme une dépendance du couvent des felipons (religieux de l'Oratoire de l'Amour divin ou Confédération des oratoriens, fondé par saint Philippe Néri) qui s'établirent dans ce lieu en 1673. Des années plus tard, aux alentours de 1750, allait être construite l'église baroque, un des rares exemples de ce style à Barcelone. Il s'agit d'un édifice d'une seule nef avec une croisée et une abside rectangulaire, où l'on peut remarquer les chapelles latérales avec des autels néoclassiques et des peintures de Joan Llimona. La façade principale est de lignes simples, et elle est couronnée, dans le corps central, par une finition semi-circulaire. Elle est présidée par la figure du saint. Ce sont cependant les surprenants orifices percés dans le mur de l'édifice qui attirent le plus l'attention. Ces blessures cicatrisées dans la pierre de Sant Felip Neri rappellent comment, en janvier 1938, en pleine guerre civile, un bombardement aérien a mis fin à la vie de quarante-deux réfugiés qui se cachaient dans le souterrain du couvent.

La malchance a voulu qu'une bombe tombe juste au-dessus de ce refuge. Nombre des morts étaient des enfants. La dureté de ce souvenir contraste aujourd'hui avec la paix d'un endroit recueilli à l'abri des arbres. Une fontaine au beau milieu de la place rafraîchit cet espace où s'érigent aussi les maisons des anciennes corporations des chaudronniers et des cordonniers.

Vous prouvez aussi être intéressé