Que visiter / Sites d'intérêt / Ciutat Vella / La Ribera / Le Fossar de les Moreres

Le Fossar de les Moreres

Le Fossar de les Moreres (fossé des mûriers) est un lieu où la charge symbolique et le poids de l'histoire jouent le tout premier rôle. Là, au beau milieu du quartier du Born, se trouvait le fossé où l'on déposait les morts tombés pendant le siège de Barcelone de 1714. Un monument le rappelle. Pour les étrangers, l'endroit passe parfois inaperçu. Pour les Catalans, le fossé est plus qu'un souvenir, c'est un véritable hommage.

Le siège de Barcelone de 1714 a duré plus d'un an. Il s'est achevé par la chute de la ville de Barcelone devant les troupes de Philippe V. La Catalogne avait soutenu l'archiduc Charles d'Autriche pour la succession au trône d'Espagne, alors que la Castille était favorable à Philippe d'Anjou. Le 11 septembre 1714, Barcelone se rendait aux Bourbons et commençait alors une époque de répression contre les Catalans, avec l'abolition des lois et des institutions catalanes. Ce jour de l'année est ainsi devenu le jour de la fête nationale de la Catalogne.

En 1989, l'architecte Carme Fiol a découvert le lieu précis où avaient été enterrées les victimes de ce siège, en démolissant les maisons qui y avaient été construites. L'espace a été couvert de brique aussi rouge que le sang versé. Le fossé, qui était à l'origine le cimetière de l'église de Santa Maria del Mar voisine, sortait ainsi à la lumière publique. Par la suite, en 2001, on y a placé une vasque, œuvre d'Alfons Viaplana. À son extrémité supérieure brûle toujours une flamme symbole de l'hommage éternel. Au fond de la place, à l'ombre des mûriers qui la couvrent, une plaque reproduit les vers de Frederic Soler « Pitarra », qui sont lus année après année pendant les actes d'hommage de la fête nationale : « Dans le fossé des mûriers n'est enterré aucun traitre ; même si nous devions perdre nos couleurs, ce sera l'urne d'honneur. ».

Vous prouvez aussi être intéressé