Que visiter / Sites d'intérêt / Sants-Montjuïc

Sants-Montjuïc

Le district de Sants-Montjuïc est le plus étendu de Barcelone, avec une surface de 2.090 hectares, qui représentent presque le cinquième du territoire de la commune. Cette hétérogénéité du territoire se traduit en une grande diversité sociale et humaine.

Au-dessus de la Gran Via s'étend le cœur historique de Sants, un ancien centre rural qui se développa de manière extraordinaire dans la première moitié du XXe siècle, quand des vapeurs et d'autres industries et commerces s'y installèrent et que, comme pour d'autres localités de la plaine, il fut annexé à Barcelone en 1897.

En dessous de l'Avenue du Paral·lel et sur les pentes de la montagne de Montjuïc se trouve le Poble-sec. Son caractère populaire et une longue tradition de théâtre et music-hall sont quelques une des caractéristiques distinctives de ce quartier de Barcelone, où est encore conservé un des refuges antiaériens construits par les habitants eux-mêmes pendant la Guerre d'Espagne.

Mais si quelque chose distingue ce district, c'est sans doute la montagne de Montjuïc qui, avec ses 185 mètres de hauteur et sa forme typique de falaise qui plonge dans la mer, a été la silhouette et le symbole de la ville depuis l'Antiquité classique et un balcon privilégié sur Barcelone. De plus, l'ancien Mont juif -puisque tel est son sens en catalan- ainsi appelé en raison des terrains achetés par la communauté sépharade de la Barcelone médiévale pour enterrer ses morts, a été le fournisseur essentiel pour la configuration de la ville, puisque de ses carrières est sorti le matériel, la pierre de Montjuïc, avec laquelle les Romains érigèrent Barcino, et les chrétiens des icones de la ville médiévale comme Santa Maria del Mar.

D'autre part, Montjuïc a été et reste une éminence privilégiée sur Barcelone. De ses nombreux miradors –comme celui de l'Alcalde, du Migdia ou le sentier qui les unit— ou de certains de ses accès singuliers comme l'Aeri ou le Telefèric, les vues sur la ville, le port et le littoral sont exceptionnelles.

Cependant, son urbanisation et sa transformation n'eurent lieu que récemment, quand, au début du XXe siècle la mairie décida d'organiser sur son emplacement l'Exposition Internationale de 1929. De cette époque datent la Plaça d'Espanya, la Fontaine magique, le Palau Nacional, siège du Musée National d'Art de Catalogne, le visionnaire Pavillon allemand de l'Exposition créé par Mies van der Rohe, ou le Poble Espanyol. Avec la célébration en 1992 des XXVe Jeux olympiques à Barcelone, le Stade olympique, inauguré en 1929 fut rafraîchi et complété par l'Anneau olympique et des édifices singuliers comme le Palau Sant Jordi (Arata Isozaki) ou la Tour des Communications (Santiago Calatrava).

Si à tout cela on ajoute d'autres équipements culturels comme le CaixaForum ou la Fundació Miró, ou les nombreux jardins de différentes époques et thématiques qui jalonnent la montagne de Montjuïc, on dispose d'un grand espace de participation citoyenne, d'art et de culture, de loisir et de sports, de foires et congrès, de jardins et d'itinéraires dans la nature.

Vous prouvez aussi être intéressé