Que faire / En famille / Spaces d'intérêt / Casa Amatller

Casa Amatller

C'est dans la « manzana de la discordia » de Barcelone (manzana en espagnol veut dire en même temps pomme et pâté de maisons) que se trouve la Casa Amatller, un brillant exercice de Puig i Cadafalch, qui a combiné le style néogothique avec une toiture échelonnée insolite inspirée des maisons des Pays-Bas. L'architecte a disposé pour ce faire des meilleurs collaborateurs de l'époque moderniste à Barcelone, avec à leur tête les sculpteurs Eusebi Arnau et Alfons Jujol.

La Casa Amatller et ses voisines, la Casa Batlló, de Gaudí, et la Casa Lleó Morera, de Domènech i Montaner, font partie de la « manzana de la discordia ». Curieusement, dans ces trois demeures, il s'agit de remodelages réalisés sur des bâtiments préexistants, la première ayant été la Casa Amatller. Le bâtiment original avait été construit par Antoni Robert en 1875, et la famille Amatller a chargé l'architecte et homme politique catalaniste Josep Puig i Cadafalch (1867-1956) de son remodelage en 1898. L'œuvre s'inscrit dans sa « période rose» ou moderniste, qui comprend des œuvres telles que la Casa Macaya ou la Casa de les Punxes.

Comme le fait l'architecte habituellement, son modèle est la maison seigneuriale catalane, qu'il combine avec des éléments germaniques. Dans le cas de la Casa Amatller de Barcelona, le schéma de base est celui de la maison type du gothique urbain. Ce qui est en réalité un simple immeuble d'appartements a l'air d'un petit palais d'une famille riche, impression encore accentuée par les délicats volets du balcon de l'appartement principal. L'élément germanique est, évidemment, l'audacieux couronnement échelonné, rehaussé d'un revêtement de carreaux de céramique. On pourra en visiter le portail, dont la décoration, entièrement préservée, comprend l'un des meilleurs vitraux du modernisme catalan. Actuellement, la maison Amatller propose des visites guidées et des activités de diffusion et de promotion de l'histoire de l'art dans la ville de Barcelone.

Vous prouvez aussi être intéressé